Magnifique armure de guerrier japonais (yoroi)…

Lot 280
16 000 - 18 000 €

Magnifique armure de guerrier japonais (yoroi)…

Magnifique armure de guerrier japonais (yoroi) avec des cordelettes indigo et une cuirasse à deux pièces (kon’ito odoshi nimaidō gusoku). Avec un
magnifique casque hoshi-kabuto composé de soixante-dix plaques et garni d’un protège-cou à trois pièces (shikoro).
La décoration frontale du casque (maedate) arbore une pièce en bois doré figurant un animal mythologique avec des crocs, des grandes oreilles et des cornes. Le casque est embelli d’un pompon orange à l’arrière. Le fukikaeshi figure un emblème familial argenté avec trois feuilles de rose trémière verticales et séparées d’une ligne sur la droite, le tout dans un cercle (maru ni migi hanaretachi’aoi mon). L’intérieur du casque est recouvert de cuir garni de laque noire. Le masque facial comporte une pièce pour le nez amovible, une moustache noire (resseipō) et une protection pour la gorge à cinq pièces. Les épaules sont protégées d’un sode à six éléments. Les bras sont renforcés de maille japonaise (kusari) et de pièces de métal en forme de gourde (fukubekote). La cuirasse se compose de petites pièces de métal communément appelées « dents d’alose (poisson) » qui ont été individuellement lacées grâce à des cordelettes indigo (jigyo kozane), le tout supporté par du capiton. L’arrière de la cuirasse comporte un emplacement pour porter un bâton de bannière (sashimono). On trouve sur la droite de l’armure une poche en cuir pour accueillir « un mouchoir » (hanagamibukuro). Avec une jupe kusazuri composée de six rangées de cinq pièces. La protection du haut des jambes haidate se compose de plaques de métal karuta laquées et lacées sur du brocard. Le haidate est également décoré d’un soleil en laque dorée avec, sur la gauche un motif de lion shishi et sur la droite trois fleurs de pivoine (botan) ainsi et un motif auspicieux. Le bas des jambes est protégé d’un shinosuneate en lamelles de métal verticales. L’armure est accompagnée d’un certificat délivré par le Nihon katchū bugu rekishi kenkyūkai (Association pour la recherche sur les armures et casques japonais). Le certificat est daté 10 novembre 1992 et dater cette armure à la période début Edo.

Important suit-of-armour (yoroi) with indigo cords and a two-piece cuirass (kon’ito odoshi nimaidō gusoku) with exceptional seventy plate hoshi-kabuto helmet with three neckguards (shikoro). In front of the helmet is maedate in the form of a gilded wooden mythological animal with fangs, large ears and stag antlers and at the back of the helmet hangs an orange tassel. The fukikaeshi show a silver family crest of three upright hollyhock leaves that are at the right separated from each other inside a circle (maru ni migi hanaretachi’aoi mon). The inside of the helmet is covered with gold lacquered leather. A facial mask with a separate nose piece and a dark moustache (resseipō) and a five-piece gorget. The shoulders are protected with six-piece sode, the arms with Japanese mail (kusari) and gourd-shaped metal pieces (fukubekote). The cuirass consists of individual so-called Reeves’ shad (a herring) teeth shaped small metal pieces laced with indigo cords (jigyo kozane) over padding. The back of the cuirass can carry a flagpole with a banner (sashimono). To the right the cuirass has a leather ‘handkerchief pocket’ (hanagamibukuro). From the cuirass hang six
five-piece kusazuri. Haidate protect the upper-legs and consist of black lacquered metal plates (karuta) laced on brocade. The haidate are decorated
with a gold lacquered sun with (left) a shishi-lion and (right) tree peonies (botan), together an auspicious design. Shinosuneate protect the lower legs with vertical metal strips. 
With the yoroi comes a certificate issued by the Nihon katchū bugu rekishi kenkyūkai (The Association for the Research of Japanese Helmets and Armours) of November 10, 1992 that dates this suit-of-armour to the early Edo Period.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue