* Lettre autographe signée de Jules Verne…

Lot 28
800 - 1 200 €
Résultats avec frais
Résultat: 1 264 €

* Lettre autographe signée de Jules Verne…

* Lettre autographe signée de Jules Verne faisant suite au courrier en rapport avec son mariage
Lettre autographe signée de Jules Verne, adressée à son père et datée du 8 mars (sans mention d'année, mais 1857 selon Éric
Weissenberg).
4 pages sur papier vergé bleu de format 10 x 15,8 cm. Lettre restée fraîche, comme au moment de son envoi.
Mon cher père, Avant tout, je te dirai que je n'ai point vu monsieur Seghers. Je ne savais même pas qu'il fut à Paris; je le regrette car j'ai fort à coeur que cette affaire se fasse. Je vais à la Bourse tous les jours, et je commence à être tout à fait au courant; tâche donc de savoir ce que cela devient à Nantes. Il ne me sera pas bien difficile de faire cet ouvrage-là. En attendant j'ai accepté d'être rédacteur en chef d'un journal, la revue des Beaux-arts, qui fonctionne depuis 27 ans; cela me vaudra à peu près 1 800 francs et m'occupera deux jours par quinzaine. Mais j'attache surtout de l'importance à l'affaire Seghers. - L'affaire (journal ? difficilement lisible) me paraît terminée.
Diable ! Tâchez de mener à bonne fin l'affaire Miette Paul et Cie; (je ne vois plus que des affaires en tout et partout). Je savais bien l'attachement de Miette pour Paul; mais j'ignorais que Paul eut (à l'indicatif, sans accent) conservé des sentiments pour elle. Je les approuve fort et il faut négocier cet emprunt le plus tôt possible.
Honorine et moi, nous avons écrit dernièrement à Paul; nous n'avons rien décidé par rapport à notre voyage; nous ne demandons pas mieux que de nous trouver tous ensemble à Nantes; mais d'abord, il faut savoir si Paul viendra pour les fêtes de Pâques; cela n'est pas certain et demande confirmation. Du reste, il n'a jamais été formellement dit que nous irions à Pâques à Provins.
Rassurez-vous, nous sommes allés voir ma tante Charuel; nous n'avons pas trouvé Gabrielle; nous avons même fait toutes sortes d'autres visites dont j'avais besoin; j'ai envoyé mes lettres de faire-part dans les endroits indispensables. Nous sommes donc parfaitement en règle et nous ne craignons point l'arrivée des gendarmes
Nos santés étaient très bonnes à la dernière liquidation et nous tâchons de nous faire reporter aux mêmes conditions (pour évoquer la santé du couple, Jules Verne use ici d'une formule de boursier !).
Honorine va vous écrire, et quand vous aurez reçu son amicale de ces jours-ci, nous vous accuserons réception de votre honorée par laquelle vous lui ferez réponse.
Les deux petites filles se portent bien, Valentine est en hausse, Suzanne est beaucoup moins calme que les suifs et les colzas qui ont été fort agités à la dernière bourse du (ici, un mot illisible)... Aimée est à Amiens (L'expert en autographes Jacques-Henri Pinault lit: «au mieux», mais nous lisons clairement: «Amiens», écrit d'une seule volée de plume et avec le «s» final, que J.V aurait omis de faire précéder de la préposition «à») dans ce moment et toujours enceinte comme vous pensez; elle fait forcément des opérations à terme et sera bien heureuse quand on détachera le pou... le coupon (le poupon ! Mais le calembour aurait pu être d'une signification très désobligeante si Jules Verne ne s'était pas repris !). J'ai payé 698 francs à Auguste pour le contrat.
Et maintenant, nous vous embrassons ferme (souligné), et cependant nous désirerions bien vous dire toutes ces jolies choses au comptant.
Un (ou «ton») boursier de fils bien affectionné mon cher père.
Jules Verne
Comme on voit, la bourse tourne la tête au jeune Jules Verne !

Provenance: Paris/Hôtel Drouot, vente Poulain du 20 avril 1986.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue